Publié le 19-06-2022

Niccolò Bonifazio renoue avec le succès

Il n’avait pas encore débloqué son compteur de victoire en 2022, c’est désormais chose faite. Niccolò Bonifazio est parvenu à remporter la 4e et dernière étape de la Route d’Occitanie ce dimanche.

Le goût de la victoire retrouvé

Niccolò Bonifazio n’avait plus levé les bras depuis le Grand Prix Jef Scherens en août dernier. L’Italien a donc mis fin à une période de disette en arrachant au sprint la 4e étape de la Route d’Occitanie. Habitué aux places d’honneur depuis le début de la saison, Niccolò a enfin été récompensé de tous ses efforts et pourra aborder les prochaines échéances avec un maximum de confiance.

Une histoire de bordure

Cette dernière étape de la Route d’Occitanie qui ne présentait aucun danger au premier abord se a finalement mis les organismes des coureurs à contribution. En effet, à presque 70km de l’arrivée, le vent a scindé le peloton en deux parties. De nombreux prétendants à la victoire d’étape se retrouvent alors piégés. Bien placé, notre sprinteur se retrouve dans la bonne bordure en compagnie de Niki Terpstra, Geoffrey Soupe et Cristian Rodríguez.

Au fil des kilomètres, le second groupe ne parvient pas à reprendre du temps sur les hommes de tête. On comprend alors que la victoire d’étape va se jouer entre les coureurs du premier groupe. Au terme des 188,3 kilomètres entre Les Angles et Auterive, Niccolò Bonifazio a fait parler son explosivité pour devancer Max Kanter (Movistar Team), Matteo Moschetti (Trek-Segafredo) et Elia Viviani (INEOS Grenadiers).

Niccolò Bonifazio : « On a énormément travaillé tous ensemble »

« L’équipe marche vraiment très bien cette saison. Mon début de saison était plutôt correct avec des belles places, mais il me manquait une victoire. Cette édition de la Route d’Occitanie n’était vraiment pas facile avec la chaleur. On a énormément travaillé, tous ensemble, pour aller chercher un bon résultat. Merci à toute l’équipe de m’avoir épaulé. Nous sommes très contents du résultat. »

Au classement général, Cristián Rodríguez termine à la 8e place.