Publié le 22-04-2022

Valentin Ferron : « Je progresse à mon rythme »

A 24 ans, Valentin Ferron prendra part à son troisième Liège-Bastogne-Liège ce dimanche. L’occasion pour lui de revenir sur son excellent début de saison et son état de forme actuel.

Une journée dans l’échappée sur la Flèche Wallonne

« L’objectif était d’avoir un coureur dans l’échappée. C’était une journée usante avec de nombreuses ascensions qui s’enchaînaient. Sur une course comme la Flèche Wallonne, l’échappée à peu de chance d’aller au bout, mais on se doit de toujours y croire. J’ai pris énormément de plaisir à l’avant de la course. Être échappé sur le circuit final avec le Mur de Huy, c’est quelque chose de particulier. L’ambiance était géniale. »

Un coureur en progression constante

« Depuis que je suis arrivé dans l’équipe, je progresse petit à petit à mon rythme. Je suis de plus en plus acteur sur les courses ce qui me permet parfois de pouvoir jouer la gagne. A l’image des dernières courses, ce qui me manque, c’est un brin de réussite pour lever les bras. C’est le sport, ça ne peut pas toujours sourire. »

Une équipe qui tourne bien depuis le début de saison

« L’arrivée de coureurs d’expériences a fait énormément de bien à l’équipe. Ils n’hésitent pas à mettre à profit leur expérience auprès des jeunes. Dès le début de saison, nous avons tout de suite été performants. Cela tire tout le monde vers le haut. Personnellement, je suis sur une bonne dynamique en ce moment, j’espère que cela va durer. »

Liège-Bastogne-Liège, le Monument

« La semaine des Classiques Ardennaises est une période que j’affectionne pendant la saison. Liège-Bastogne-Liège est une course mythique qui fait rêver tous les coureurs. Alexis sera notre leader dimanche. Nous allons tout faire pour le mettre dans les meilleures dispositions possibles pour qu’il puisse décrocher un très bon résultat. J’espère aller le plus loin possible dans la course pour l’aider. »

Le Tour de France dans un coin de sa tête

« Participer un jour au Tour de France est un objectif pour moi, mais je me concentre avant tout sur les courses qui arrivent. »