Publié le 05-07-2022

Un nouveau top10

Après une parentaise danoise enchantée, la Grande Boucle a fait son retour en France aujourd’hui. L’occasion pour Peter Sagan de signer un nouveau top10.

Retour en France

Le peloton, toujours composé de 176 coureurs, a retrouvé le territoire français et les Haut-de-France. Avant d’affronter la tant redoutée étape des pavés de mercredi, une nouvelle opportunité d’arrivée groupée pouvait s’offrir aux sprinteurs.

A l’étranger comme à domicile, Magnus Cort Nielsen continue de faire le show en s’échappant de nouveau dès les premiers kilomètres. Mais cette fois-ci, pas de raide en solitaire. Le Danois a trouvé un solide camarade, en la personne d’Anthony Perez (Cofidis), pour l’accompagner. Le peloton laisse filer le duo de tête qui prend le large avec une avance de 7’15’’.

Peter Sagan à l’affût

Anthony Perez lâche son compagnon de route pour se lancer dans un raid solitaire. Mais le peloton lui laisse peu d’espoirs. La course prend un nouveau tournant dans la côte du cap Blanc-Nez au moment où les formations Ineos Grenadiers et Jumbo-Visma accélèrent le rythme. Grâce à ce mouvement, le Maillot Jaune Wout van Aert parvient à s’isoler en tête et ne sera jamais repris par ses poursuivants. Il s’impose pour la 7e fois sur le Tour de France. Le peloton se dispute donc les places d’honneur au sprint et Peter Sagan parvient à décrocher la 5e place. Il signe là son 3e top10 sur cette édition.

« Comme vous avez pu le voir, c’était difficile pour tout le monde. C’était un sprint plutôt rapide. J’étais en bonne position, mais aujourd’hui je ne me sentais pas aussi bien que les autres jours. » a déclaré Peter Sagan après l’étape.