Publié le 15-07-2021

Les derniers reliefs du Tour

Les adeptes des grands reliefs avaient un dernier rendez-vous aujourd’hui. Le format dynamique de 129,7 km jusqu’à Luz Ardiden nous a offert du spectacle avec notamment un Pierre Latour entreprenant !

Du pied au toit du Tourmalet

Le départ est donné de Pau pour les 144 coureurs restants. Tout d’abord, une échappée de 5 coureurs se créer. Mais ce mouvement peine à prendre de l’avance la faute aux Bahrain Victorious qui mènent grand train en tête du peloton. Dans les premières pentes du Tourmalet, Alaphilippe et Mohoric sont les derniers rescapés. Mais un nouveau mouvement va relancer la tête de la course. Dans la montée du Tourmalet, Pierre Latour est le premier à se jeter dans la bataille.

Le groupe de tête, composé de 9 coureurs, explose dans l’ascension. Mais Pierre Latour s’accroche. Notre grimpeur réussi à passer en tête le mythique Tourmalet devant David Gaudu.

“Ça fait plaisir de passer en tête un col mythique comme celui-ci, surtout en troisième semaine” nous a confié Pierre.

Pogacar le patron

Le coureur de la Groupama-FDJ exploite la descente pour distancer Pierre Latour. Un exercice qui demeure problématique pour le Drômois depuis ses dernières chutes.

Dans le peloton, on ne laisse pas filé le dernier échappé. David Gaudu entame la montée vers Luz Ardiden avec une maigre avance. Les Ineos-Grenadiers durcissent la course. Vient ensuite une bataille pour la victoire d’étape entre les meilleurs grimpeurs du monde. La sélection se fait naturellement au fur et à mesure de la montée. Enric Mas, Tadej Pogacar, Jonas Vingegaard et Richard Carapaz, les dés sont jetés ! L’Espagnol dégaine le premier, mais personne ne peut résister à la contre-attaque tranchante du patron. Tadej Pogacar s’impose comme la veille devant Vingegaard et Carapaz. On tient déjà sûrement le podium de ce Tour de France 2021 trois jours avant l’arrivée sur les Champs-Elysées.

Mention spéciale pour notre coureur Victor de la Parte qui est parvenu à passer l’obstacle des Pyrénées malgré sa blessure. Quel courage !