skip to Main Content

Publié le 08-01-2024

Une préparation sur deux fronts pour 2024 entre Espagne et Rwanda.

Alors que le début de saison approche à grand pas, le Team TotalEnergies se prépare pour entamer une nouvelle année sur les différents fronts mondiaux. Pour cela, le Team a choisi une préparation physique combinant les avantages des terrains espagnols et l’altitude du Rwanda.

 

Les routes sinueuses des collines espagnoles offrent aux coureurs un terrain diversifié pour affiner leur technique et renforcer leur endurance. Les infrastructures de pointe, les ascensions abruptes et les descentes techniques sont autant de défis qui préparent nos coureurs à la compétition.

 

Les propos de Benoit Genauzeau (Directeur du Sport) :

« Nos 10 premiers jours de stage en Espagne se sont déroulées dans des conditions parfaites. Cela a pu nous permettre de poser les bases de notre prochaine saison. Nous avons pu travailler sur tous les éléments physiques afin d’aborder les prochaines échéances avec l’ensemble des coureurs mais aussi la cohésion afin de tisser des liens entre coureurs et staff. Nous avons aussi pu prendre du temps pour présenter les nouveautés 2024, notamment les nouveaux axes de performance. Une première séquence collective positive. Pour janvier, nous avons de la nouveauté sur la préparation et nous prendrons le temps de l’aborder soigneusement en début d’année. »

 

Cependant, l’équipe ne se contente pas des routes ibériques. Ils ont élargi leurs horizons jusqu’aux collines verdoyantes du Rwanda, ajoutant une dimension unique à leur préparation. L’altitude, combinée à la beauté saisissante du paysage, crée un environnement qui met au défi tant physiquement que mentalement le groupe.

 

Les propos de Maxime Robin (Directeur de la performance) :

« Depuis quatre ans, nous réalisons un stage en altitude en mai, en vue du Tour de France. Ce regroupement est toujours bénéfique. On se disait donc que cela serait bien de réaliser la même chose pour le début de saison. Le but est d’optimiser la performance des coureurs pour le début de saison. Là-bas [au Rwanda] il fait entre 20 et 30 degrés on mange bio et il y a un centre d’entrainement à 2000 m d’altitude, des conditions optimales pour une partie du groupe et les échéances du début de saison. »

 

Les séances d’entraînement en Espagne et au Rwanda sont soigneusement synchronisées pour tirer le meilleur parti de chaque environnement, créant ainsi un programme d’entraînement holistique.

 

Cette approche unique témoigne de l’engagement du Team TotalEnergies envers l’excellence. En unissant les avantages de deux continents, notre équipe repousse les limites de la préparation physique, montrant que le cyclisme est un sport qui transcende les frontières géographiques.