skip to Main Content

Publié le 09-04-2024

Retour sur Itzulia Basque Country et Paris-Roubaix

La semaine dernière, le Team était engagé sur deux courses World Tour. L’une par étapes sur les routes basques et l’autre sur les terribles pavés de Roubaix dimanche dernier. Même si l’équipe a parfois joué de malchance, nos coureurs ont fait preuve d’un état d’esprit irréprochable et ont montré leur capacité à performer au plus haut niveau.

Itzulia Basque Country

C’est avec un contre-la-montre individuel et très technique que débute l’aventure du Team en territoire basque. Au sein de l’équipe, c’est Jordan Jegat qui réalise le meilleur temps sur cette première étape juste devant Fabien Doubey et Steff Cras. Le début d’une semaine plus que convaincante pour notre coureur français de 24 ans.

Sur la deuxième étape, l’objectif du Team est clair : placer un coureur dans l’échappée, et mettre Steff Cras dans les meilleures dispositions au cœur du peloton. Alexis Vuillermoz va parfaitement remplir cette première mission, faisant partie de l’échappée plus de 140 km et remportant le prix de la combativité. Pour ce qui est de la seconde, le collectif fonctionne bien à l’image d’un Fabien Grellier particulièrement travailleur pour ses coéquipiers.

KANBO, FRANCE – APRIL 02: Alexis Vuillermoz of France and Team TotalEnergies celebrates at podium as most combative rider prize winner during the 63rd Itzulia Basque Country 2024, Stage 2 a 160km stage from Irun to Kanbo / #UCIWWT / on April 02, 2024 in Kanbo, France. (Photo by Tim de Waele/Getty Images)

Avec la troisième étape, les coureurs prennent part à la première grosse étape de montagne, disputée entre Espelette et Altsasu. C’est au tour d’Alan Jousseaume de tenter sa chance à l’avant une bonne partie de la journée. Dans le final, Fabien Doubey et Jordan Jegat sont pris dans une chute, les empêchant de terminer l’étape dans les meilleures conditions.

Le jour suivant, c’est un autre coureur du Team qui prend l’échappée : Mathieu Burgaudeau. Notre coureur réalise un gros travail avant que la course ne prenne une tout autre tournure. A 36 km de l’arrivée, une grosse chute intervient en tête de peloton, emmenant au sol plusieurs leaders d’équipe, dont Steff Cras. La course est neutralisée et les coureurs touchés sont évacués à l’hôpital. Dans un contexte particulier, la course est finalement relancée uniquement pour les 6 hommes de tête qui peuvent se disputer la victoire. Mathieu Burgaudeau passe la ligne d’arrivée en 5ème position. Quelques heures plus tard, le bilan médical révèlera un pneumothorax ainsi que plusieurs fractures au niveau des côtes et des vertèbres pour Steff.

Amputée de nombreux leaders, la 5ème étape démarre sur des bases très élevées en termes de rythme. Finalement, Mathieu Bugaudeau arrive de nouveau à rejoindre une échappée tardive. Notre coureur est finalement repris mais Jordan Jegat prend le relais dans le groupe de tête, et fait forte impression dans le final. Notre coureur en termine dans le même temps que le vainqueur du jour, une performance qui lui permet de rentrer dans le top 10 au classement général.

Pour le dernier jour de compétition, c’est l’étape reine qui attend nos coureurs, avec notamment la double montée d’Arrate et sa foule survoltée. Rapidement, Fabien Doubey rejoint une large échappée comptant une trentaine d’hommes, avant que les différents groupes n’explosent complétement dans les ascensions. Jordan Jegat s’accroche au sein d’un groupe de poursuivants et passe la ligne d’arrivée en 22ème position, terminant ainsi 17ème du général. Au terme d’une étape très exigeante qui aura vu presque 30 coureurs abandonner, nos 6 coureurs auront fait preuve d’une grosse force mentale et d’abnégation jusqu’à la ligne d’arrivée.

Malgré une semaine parfois difficile avec notamment la chute de Steff Cras, le Team aura gardé la tête haute et se sera battu jusqu’au bout. Nos coureurs ont également été fidèles aux valeurs de l’équipe en tentant leur chance à de nombreuses reprises dans les échappées.

Paris-Roubaix

En fin de semaine, le Team avait également rendez-vous avec l’Enfer du Nord pour l’une des courses les plus attendues de ce début de saison. Du coté du Team, 5 des 7 coureurs engagés disputaient leur premier Paris-Roubaix. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cette édition 2024 a tenu toutes ses promesses le long d’un parcours de 260 km toujours aussi exigeant pour les organismes.

ROUBAIX, FRANCE – APRIL 07: Thomas Gachignard of France and Team TotalEnergies competes passing through the Capelle à Ruesnes cobblestones sector during the 121st Paris-Roubaix 2024 a 259.7km one day race from Compiegne to Roubaix / #UCIWT / on April 07, 2024 in Roubaix, France. (Photo by Luc Claessen/Getty Images)

Assez tôt dans la course, de nombreux mouvements et des chutes ont fait exploser le peloton en une multitude de groupes, avec notamment Sandy Dujardin pris dans une chute avant même les premiers secteurs pavés. Dries Van Gestel a réussi à accrocher le bon wagon et est resté une bonne partie de la journée au contact des favoris. Malgré plusieurs crevaisons, notre coureur belge s’est accroché au sein d’un groupe de poursuivants, pour passer la ligne d’arrivée en 13ème position au vélodrome de Roubaix. A noter également la belle performance de Thomas Gachignard, qui a terminé 30ème pour sa toute première participation à la Reine des Classiques.

Comme d’habitude, l’Enfer du Nord a particulièrement bien porté son nom et a mis les nerfs de nos coureurs à rude épreuve. Malgré tout, le Team a montré un beau visage et a fait preuve d’abnégation, avec à la clé le très bon résultat de Dries Van Gestel.